Lifestyle // Un brin retro, un peu capricieux, l’Instax Mini 8

Bien le bonjour peuple de France et de Navarre.

Le titre est plutôt clair, je suis depuis peu l’heureuse propriétaire d’un délicieux petit appareil instantané, un bel Instax Mini 8. Jaune poussin de surcroît. J’ai hésité à faire mon article un peu plus tôt, mais je me suis dit que pour en parler, il fallait d’abord que j’apprenne à contrôler la bête. Et croyez moi, ce ne fut pas de tout repos.

Capture d’écran 2015-09-10 à 17.59.45

 Une des premières choses découvertes avec ce petit, c’est qu’il est bien plus capricieux que mon fiable Panasonic DMC TZ30. Pour avoir une bonne photo, il faut maîtriser la bête. Le premier conseil que je peux donner, c’est d’abord de bien choisir son sujet. L’Instax est un appareil à développement instantané, donc il n’est pas connu pour faire des photos d’une grande qualité. La lentille est plutôt simple, et donc ne comptez pas faire un plan rapproché. C’est d’ailleurs ce que j’ai voulu faire pour mon premier polaroid, et voilà le résultat.

Capture d’écran 2015-09-10 à 17.38.29

Nous sommes bien d’accord, ce n’est pas glorieux. Conclusion, ne prenez pas en photo un sujet à moins de 60 centimètres. C’est d’ailleurs écrit dans la notice, ça m’apprendra à être trop impatiente !

Le deuxième point pour cette petite bête, ce sont les réglages. Sur mon premier pack de 10 films/pellicules (oui alors là c’est la grande question sémantique, comment on appelle les photos avant qu’elles ne soient développées ?) j’en ai foiré misérablement deux en extérieur, puisque j’avais laissé le mode « Maison » alors que j’aurais du mettre « Grand Soleil ». Du coup les deux fois, le flash c’est déclenché et le résultat était beaucoup beaucoup trop exposé.

Capture d’écran 2015-09-10 à 17.38.15

Troisième point capital. Vous l’aurez compris, cet appareil est un peu un joujou. Du coup le viseur ne correspond pas à l’objectif. Je m’explique. Sur un appareil « normal », ce que vous verrez dans le viseur est exactement ce que votre appareil voit avec sa lentille. Sur l’Instax, ce n’est pas le cas. Pas de système de miroir, ce que vous voyez dans le viseur NE CORRESPOND PAS à ce que vous prendrez en photo. Il faut donc faire un petit jeu compliqué et éviter de ce fier au viseur pour prendre une photo bien cadrée (et là encore je vous renvoie à ma première photo haha).

Capture d’écran 2015-09-10 à 17.37.56

Alors bon, je viens de le critiquer gentiment quand même ce petit. Ca n’empêche pas que je suis absolument ravie de mon achat. Déjà je suis passée par le site de Hema, et j’étais impressionnée par la rapidité à laquelle je l’ai reçu. Commandé un mardi aprèm, je l’ai reçu le jeudi matin chez moi. En plus, après une rapide comparaison, les prix de Hema n’ont rien à voir avec ceux de grandes chaînes comme la Fnac (ou encore UO, la plus vaste blague de la création), et pour un appareil instantané, mieux vaut quand même ne pas mettre une fortune.

Capture d’écran 2015-09-10 à 17.38.43

Pour ce qui est de mon rapport à la photo, c’est clairement une révolution. Alors bon, les générations au dessus de la mienne doivent surement rire, et typiquement mes parents n’ont pas compris l’intérêt puisqu’ils avaient eux même des pola’ dans leur enfance. Personnellement je passe ma vie à prendre des photos sur mon iPhone, et j’ai trop souvent mon Panasonic sur moi. J’use et j’abuse des photos. Alors le prix du film et la facilité limitée de l’appareil font que chaque photo se mérite. Et c’est ça qui est beau. La où je vais prendre 25 photos de la même chose, ce sera une photo avec l’Instax, je vais réfléchir avant de la prendre, vérifier que la scène vaut le coup. En plus de ça, rajoutez un fini un peu vintage, et une photo « physique ».

Capture d’écran 2015-09-10 à 17.38.56

Au final, c’était une décision un peu réfléchie mais pas trop. Je lorgnais sur les Instax depuis trois générations (au détail près que je n’existais pas mais pas grave hein), sans oser craquer. En fait, c’est en découvrant ma cousine et son Instax, et les très beaux clichés qu’elle à pu prendre en vacances au même endroit que moi que je me suis dit que je le voulais vraiment. Et le timing était plutôt bon donc je me suis fait plaisir avec cette petite bête. Ça fait donc un peu plus d’un mois et je ne regrette absolument pas, et j’ai trouvé un « rythme de croisière » dirons nous, pour ce qui est de son utilisation. Bon bien sur, ça ne remplace en rien mes envies de reflex, ça ne remplace pas non plus mon fidèle Panasonic, mais c’est définitivement un achat « utile » qui s’ajoute à ma collections de gadgets. Enfin bon voilà. C’était ma déclaration d’amour pour ce petit.

fox signature

Publicités

3 réflexions sur “Lifestyle // Un brin retro, un peu capricieux, l’Instax Mini 8

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s