Book Club // Maybe Not

 
Une fois n’est pas coutume, le sujet du jour est un bouquin. Oui oui. Donc récemment je me suis retrouvée dans le train pour Genève avec un livre et 3 heures.
Le bouquin donc c’est Maybe Not de Colleen Hoover. Pour info, Colleen Hoover est une auteur américaine montante qui se spécialise dans la new romance. Le style qui est devenu un véritable phénomène depuis le succès de 50sog. Sauf que ça existe depuis des siècles ou presque. L’avantage c’est que désormais de plus en plus accessible avec des nouvelles éditions comme Hugo & Cie qui se spécialisent vraiment dans le domaine, à l’instar un peu de Milady en Bit lit ou Harlequin en romans de gare.

« Quand il a l’opportunité de s’installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante…
Mais peut-être pas.

Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ?

Peut-être. Mais peut-être pas. »

 
Au final c’est une très agréable surprise. Je partais un peu avec des apriori parce que j’ai l’impression d’avoir lu des histoires dans le même genre des milliers de fois.

Sauf que non.

Si l’intrigue est sans surprise, j’adore la façon dont Hoover amène l’inévitable. J’ai beaucoup aimé aussi les deux personnages qui ne sont pas parfaits, avec des mauvais caractères, mais pour autant ils ne sonnent pas faux ou excessifs. Et puis le roman est rédigée du point de vue de Warren et même si c’est plutôt rare que le point de vue soit masculin, il est vraiment réussi.
Ensuite le bouquin est bien écrit, siège soit la version originale ou la traduction. D’ailleurs j’ai beaucoup aimé la traduction fidèle, j’ai retrouvé les mêmes primaires phrases de Warren et Bridgette qui m’avaient fait pouffer.
Un autre truc que j’ai trouvé sympa c’est que ce bouquin se lit très rapidement, c’est plus un court roman dans une trilogie qui se focalise sur un couple différent à chaque volume.

Enfin bon tout ça pour dire que je vous recommande vraiment le bouquin, d’autant que pour une fois il est disponible en francais ici et en librairie ;) !

 

img_5508

Book Club // Édition III

fox book club

Salut les Pommes de Pin !

Il faut que je parle, sérieusement haha. De mes récentes lectures. Oui oui. Surtout que c’est la parfaite occasion de trainer sur le canapé, et avec les évènements de la semaine dernière, je pense que c’est le bon moment.

Récemment je me suis retrouvée par hasard dans la bibliothèque de ma douce ville. Or ça fait depuis bien 5 ans que je n’y avais pas mis les pieds. Par snobisme, la dernière fois que j’ai lu un bouquin en Français c’était en 2012, du coup, je ne passais plus du tout à la bibliothèque vu que eh, bibliothèque en France donc bouquins en Français. Mais surprise, ils ont un tout petit mini rayon de bouquins en Anglais, avec notamment plusieurs référence de YA. Du coup je me suis dit que j’allais lui donner sa chance. Ce qui m’a permis de réaliser d’ailleurs que maintenant pour choisir mes livres je suis toujours sur Goodreads ou Amazon et ça m’a fait tout bizarre de choisir des livres sans avoir les résumés ou les avis d’internautes haha. Au programme donc, trois livres, donc un de cette bibliothèque.

Capture d’écran 2015-11-01 à 16.04.01

Bref, du coup, je suis tombée sur We Were Liars, qu’il me semblait avoir vu dans les favoris 2014 de Goodreads (et oui, je viens de faire ma recherche, c’est en effet le favoris GR 2014 en Fiction Young Adult).

 » Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité. À partir de 13 ans. « 

Clairement je suis restée un peu perplexe face à ce livre. Je l’ai lu hyper rapidement parce que c’est une lecture facile mais disons que je n’accroche pas complètement. Certains choix narratifs sont douteux, je me suis perdue plusieurs fois avec les ellipses et les retours en arrière qui n’en finissent plus et qui ne sont pas forcément bien délimités. Et puis bon, la fin. Je ne vais pas vous spoiler mais c’était complètement inattendu. Et du coup je trouve qu’on reste un peu sur notre faim (fin haha).

Capture d’écran 2015-11-19 à 11.49.58

Pour ce second bouquin, c’est la lente descente aux enfers. J’avais lu pas mal de bonnes critiques sur cette romance contemporaine et la 4ème de couverture me plaisait bien. Du coup je me suis dit que je devais le lire.

 » Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu et couvert de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit, et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le genre de mec qu’Abby doit éviter si elle veut reprendre sa vie en main. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s’installe chez lui pour la même durée. Ce que Travis ignore, c’est qu’il a affaire à bien plus joueur que lui…Une fois toutes les cartes abattues, seront-ils vraiment prêts à suivre les règles établies ? »

Si le début est plutôt pas mal -même si, bon c’est télescopé-, j’ai été hyper hyper déçue par ce bouquin qui part super loin. C’est une sorte de After, avec un Travis beaucoup trop violent, abusif, une véritable brute épaisse. Une Abby bipolaire, et une intrigue nulle de chez nulle. La fin est juste complètement absurde et petit spoiler, mais le couple passe beaucoup plus de temps célibataire que ensemble dans le livre. Et j’ai lu tout ça. Parfois je regrette de ne pas réussir à reposer un livre nul avant de l’avoir fini.

Capture d’écran 2015-11-01 à 16.04.06Je n’ai jamais dit que je lisais de la grande littérature. Loin de là haha. Et donc voilà un bon roman de gare.

« Contrairement à ses meilleures amies, Mia et Lola, Harlow Vega est connue pour flirter en permanence. En un week-end à Las Vegas, elle a le temps d’épouser un robuste pêcheur canadien au charme ravageur, Finn Roberts, et d’éprouver ses dons particuliers à l’horizontale –; ses mains musclées, ses lèvres, son corps tout entier… Bref, Finn est l’homme idéal.

À un détail près : tout était facile, torride et excitant jusqu’à ce qu’il retourne travailler dans son lointain Canada. Harlow n’est pas prête pour une relation suivie mais leurs retrouvailles pleines de tension sexuelle leur permettant à tous les deux d’échapper à la réalité. Ni l’un ni l’autre ne sait comment gérer cela. Une nuit ensemble, puis une autre, et le mystérieux voyage d’affaires de Finn se prolonge pendant des semaines. Ils sont d’accord sur un point : aucune limites au lit, mais très rapidement, leur plan-cul commence à ressembler à une vraie relation. Et pour deux accros du contrôle, le dernier plongeon est le plus difficile. »

Et j’ai. Beaucoup trop aimé ce livre. Vraiment. J’ai déjà lu pas mal de Christina Lauren mais celui là à vraiment fait battre mon cœur de guimauve. Bon l’histoire ne va pas non plus très loin mais le bouquin est super cool, bien rythmé et les personnages vraiment sympa. Après l’intrigue est complètement télescopée mais voilà, ça n’empêche pas que c’était un super bouquin, et mon préférée du duo Christina Lauren.

Capture d’écran 2015-11-01 à 16.12.45

Et on fini par le bouquin de ma vie. Au moins haha. Ou alors celui de l’année.

Alors déjà, il faut savoir que je voulais le lire depuis que j’ai vu l’annonce de sa sortie en février. Et puis j’ai du attendre, attendre encore, avant de mettre la main sur le précieux en Octobre. Et pour une fois, je ne l’ai pas dévoré en une soirée, j’ai bien mis une semaine pour le lire, tellement j’ai aimé l’univers, et tellement je ne voulais pas finir ce merveilleux livre.
Alors bémol, c’est le premier tome d’une trilogie. Et j’ai de moins en moins l’habitude de lire des séries, parce qu’il faut attendre la suite et je ne suis pas patiente. Et on risque aussi de se retrouver avec une suite nettement moins bien. Donc c’est compliqué. Et en même temps j’ai hyper hâte. Mais voilà, j’ai adoré, et je recommande très très fortement cette petite merveille !

fox signature

Book Club // Edition II

fox book club

Salut les Pinsons !

Aujourd’hui, seconde édition du Club de Lecture, avec une petite sélection pour Août. Et on commence en beauté, promis ;).

Capture d’écran 2015-05-07 à 18.16.28Le premier bouquin dont on va parler, c’est After, de Anna Todd. Vous en avez sûrement entendu parler, à la base c’est une fanfiction sur Harry Styles de One Direction. Pourquoi me suis je lancée dans ce bouquin ? J’avoue ne plus trop savoir. Toujours est il que j’ai lu la version corrigée en Anglais.

Et comment dire que ce bouquin est juste NULLISSIME. Vraiment. Je lis beaucoup, et c’est rarement de la grande littérature. N’empêche que celui ci remporte la palme du roman pourri. Déjà le style de l’auteur est ne casse pas trois pattes à un canard. Mais à la limite ça peut être acceptable. Le véritable problème c’est l’histoire. Déjà les personnages sont profondément stupides (Tessa est absolument idiote, Hardin est complètement bipolaire et le pire à mes yeux, c’est la mère de Tessa qui doit avoir 13 ans d’âge mental). Les personnages sont fades, mauvais et absolument pas crédible. Pour ce qui est de l’histoire, c’est un schéma stupide et répétitif : Tessa fait la carpette devant Hardin, il fait une connerie, elle revient vers lui, ils font du sexe et bam, c’est reparti. Et ce pendant tout le tome 1. Je n’ose imaginer les 3 autres tomes.

Enfin ce qui m’a le plus dérangé dans cette histoire (qui est devenue très rapidement douloureuse à lire), c’est le message de l’auteur. Parce que très clairement Hardin traite Tessa de façon absolument horrible, il maltraite la pauvre idiote et Todd nous sors son histoire comme si c’était un comportement parfaitement normal et acceptable. Vu que le public est quand même plutôt jeune, je trouve ça déplorable de dire que les comportements abusifs et bipolaires d’un mec sont le nouveau romantisme.

Ce n’est que mon avis bien sur …

Capture d’écran 2015-05-07 à 18.16.33Ce deuxième bouquin est lui une vraie jolie découverte. Je connais Sarra Manning depuis longtemps, elle faisait partie de mes auteurs préférées il y’a quelques années. Et puis c’est un peu par hasard que je suis tombée sur un résumé de ce bouquin et je me suis lancée. Dispo ici sur Amazon.

L’histoire est celle de Jeanne, une blogueuse complètement perchée qui assume d’être une grosse looseuse, une excentrique de la mode, dont le blog est adulé sur la toile. Jeanne se retrouve un peu par hasard forcée à trainer avec Michael Lee, le mec un peu parfait sous tout les angles, le beau gosse américain cliché. Et le mélange au départ pas forcément évident fini bien évidement par prendre.

Sarra Manning ne plante pas forcément un décor très reluisant de Jeanne, mais à la limite pourquoi pas hein. C’est d’ailleurs un truc que je trouve toujours assez vrai dans ces bouquins, les personnages ne sont jamais parfaits, sans pour autant tomber dans les extrêmes. L’histoire est plutôt mignonne, attendue c’est clair mais pour autant sympathique et les personnages sont vraiment attachants.

Au final, c’est une jolie histoire. Bon ce n’est clairement pas le livre de ma vie, mais c’est une romance Young Adult qui se lit vite et bien, dans un style assez correct et qui apporte une petit vent de fraîcheur dans cet impitoyable univers haha.

 

Capture d’écran 2015-05-07 à 18.16.38Un peu différent des deux autres puisque ce n’est pas vraiment un roman mais un bouquin que j’attendais depuis fort longtemps. L’auteur déjà, Maya Rodale est clairement ma préférée en matière de romance historique (avec la série Writing Girls qui était juste TELLEMENT cool). Parce que toutes les séries de Maya Rodale sont toujours super bien écrites, les histoires prenantes et les personnages attachants, c’est vraiment ma référence dans le domaine.

Mais pour une fois, plutôt que de nous sortir encore une romance historique, Rodale s’est penchée sur le genre en lui même. L’idée c’est de décrypter le pourquoi du commun les bouquins de romance sont si mal vus alors qu’ils représentent quand même une part hyper importante du marché des bouquins. En tant que consommatrice (moins récemment mais bon j’ai en mangé de la romance historique) j’avais hâte de lire ce bouquin vu que je n’assume pas vraiment de lire de tels bouquins haha.

Et je suis ravie. C’était une fois de plus bien écrit, marrant et argumenté et pour toutes celles qui n’assument pas forcément de lire des romans de gare, c’est définitivement un livre à lire. Bon pas encore de traduction à l’horizon mais j’espère que ça arrivera ! Et en VO il est disponible ici sur Amazon.

fox signature

Book Club // Edition I – Mai

Ave Ave,

J’ai réfléchi. Sur cette histoire de livres. J’avais effleuré le sujet avec mon article sur Stephanie Perkins. J’ai plusieurs brouillons avec des avis sur des livres. Mais voilà, je ne suis pas satisfaite de ces articles. Je ne dis pas que je suis satisfaite de tous les articles que je publie, certains me plaisent beaucoup plus que d’autres mais là vraiment je ne suis pas convaincue. ça veut tout dire je pense. Du coup je me suis dit que j’allais aborder le sujet sous un autre angle, parce que j’ai vraiment envie de parler de mes lectures.

Donc nouveau format. Une fois par mois, je vous proposerai trois bouquins que j’ai lu et aimé -ou pas d’ailleurs, parce que je sais d’emblée que je vais descendre un bouquin sous peu-. Comme ça, vous avez des idées de lectures. Moi je parle de mes bouquins. Mais je ne fais pas un article complet sur un bouquin et je suis contente, tout le monde est content et la vie est belle. Sans plus tarder, ta-da, voilà ma selection de Mai.

fox book club

Capture d’écran 2015-05-07 à 17.22.58On commence par une trilogie, débutée en 2011. En vrai vous trouverez trois tomes (Legend, Prodigy & Champion) et une nouvelle qui raconte une petite histoire avec nos protagonistes avant qu’ils ne se rencontrent.

L’histoire donc, c’est celle de June et Day,  » June est un prodige. A quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Né dans les taudis qui enserrent la ville, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter. Issus de deux mondes que tout oppose, ils n’ont aucune raison de se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June se lance dans une traque sans merci. Mais est-elle prête à découvrir la vérité ? « 

Clairement, le genre de cette trilogie, c’est de la dystopie, pour jeunes adultes. Alors j’ai un peu pleuré en cherchant le résumé sur Amazon, apparemment ce livre est pour les 9-11 ans haha. J’avoue que je ne suis pas complètement d’accord dans la mesure où il y’a pas mal de thèmes un peu durs qui sont abordés.

J’ai dévoré ces trois bouquins il y’a quelques mois déjà mais force est de constater que l’histoire ne m’a pas quittée depuis et je suis toujours bluffée par le travail de Marie Lu. Tout en ayant une dystopie vraiment bien menée (dans le sens où tout est bien pensé, bien expliqué, ça tient la route quoi), l’histoire est touchante et vraiment bien. Un bon 4 étoiles pour moi.

transitionCapture d’écran 2015-05-07 à 17.34.28Énorme coup de cœur de folie pour ce livre. Découvert sur un blog, j’étais à la recherche d’une histoire d’amour pas forcément trop prise de tête, un peu dans le genre de Isla and The Happily Ever After. Et clairement je ne suis pas déçue.

Sorti en janvier 2014, (et il me semble qu’il est sorti en français récemment), l’histoire suit Cather, une fille un peu perdue, complètement geek, qui découvres l’université avec sa jumelle Wren. Le truc, c’est que les deux jeunes filles ont toujours passés énormément de temps ensemble mais Wren veut prendre ses distances et donc Cather se retrouve un peu seule – avec ses fanfictions de Simon Snow. L’histoire est folle. Évidement, Cath rencontre Levi et l’histoire est juste hyper mignonne et touchante.

Niveau genre, c’est clairement une love story en jeune adulte aussi.

Ce que j’ai beaucoup aimé à propos de ce livre, c’est d’abord le rhytme. Powell jongle avec l’histoire de Cath et des bouts de fanfictions et de Simon Snow. Une autre raison qui m’a fait adoré ce livre, c’est aussi Simon Snow. Parce que c’est très clairement une fiction hyper importante dans le livre qui n’est pas sans rappeler Harry Potter et les fics Drarry (et si ce n’est pas mon pairing préféré, j’adore le fait de mettre Baz – Draco quoi- en avant). En plus c’est sympa de voir un auteur qui met au cœur de son œuvre les fanfictions. Vraiment. Je me sens moins nerd haha.

Bref, c’est clairement un bouquin 5 étoiles à mes yeux, je l’ai dévoré en une soirée et je vais du coup me pencher nettement plus sur Rainbow Powell.

transition

Capture d’écran 2015-05-07 à 17.45.14Et on fini par un truc nettement plus sérieux que les deux précédents. Non pas que le sujet soit sérieux -un peu quand même. Mais voilà.

Donc A Farewell To Arms, « L’Adieu aux Armes » en français de Hemingway. Pour être honnête, c’est nettement moins un coup de coeur que les deux autres livres pour une raison toute simple, j’ai mis 40 ans à le finir. C’est de ma faute, j’ai décidé de le lire en anglais, comme tous les bouquins que je lis. Et autant le dire, le style de Hemingway est particulier et donc pas forcément facile à lire. J’avais l’impression de faire du sur place et du coup j’ai moins facilement attrapé ce livre que les autres.

Pourtant concernant l’histoire, je suis ravie d’avoir choisi ce livre. C’est une histoire d’amour sur un fond de Première guerre mondiale en Italie. Vous suivrez donc le lieutenant Henry, un américain qui « tombe amoureux » de Catherine Berkley, une infirmière anglaise. Et je trouve que la façon d’écrire de Hemingway à quelque chose de très contemporain. Pas dans le style mais dans les sujets abordés, la façon dont le héros se comporte et tout. Donc au final j’ai vraiment aimé le livre. Malgré le style pas toujours très clair haha.

Pour ce qui est du genre, c’est compliqué, puisque c’est un bouquin qui date de 1929. On va dire que c’est un classique, comme ça c’est plus simple haha.

transition

Capture d’écran 2015-05-07 à 17.54.08Bon, et puis je rajoute un magazine, le Japan Lifestyle. En fait je connais la publication depuis ces débuts il y’a quelques années. A l’époque, le magazine était pas mal axé anime/manga/j-pop. Et puis bon ma passion japonaise s’est calmée et c’était un peu toujours la même chose.

Au final j’ai découvert sa nouvelle formule sur le blog de Birds & Bicycles et j’ai foncée pour re-découvrir ce magazine. Le changement est radical, dans la mesure où la publication est désormais beaucoup plus généraliste -et donc abordable. Sans être le magazine du siècle, je pense le racheter, vu que c’est désormais un rendez vous trimestriel que nous propose Japan Lifestyle.

Et puis je fini donc par la couverture, que je trouve absolument magnifique et parfaite. C’est cadeau.

Capture d’écran 2015-05-07 à 18.19.06

fox signature

Lifestyle // Flow +

Salut les Abeilles,

Parfois j’ai l’impression d’être une grognasse. Je me sers beaucoup trop du fait d’être française pour râler au delà des seuils légaux. Et pourtant, je n’ai pas vraiment de raison de râler. Un sujet qui me fait grogner, c’est la presse. Avide lectrice que je suis, j’adore le rayon presse de mon supermarché, le kiosque proche de chez mes parents ou encore le Relay de la gare. Oui mais voilà, dans tous ces jolis papiers glacés, je trouve que c’est un peu le désert. Alors du coup j’achète parfois Paulette. Mais je ne le lis pas en entier. Et puis Zeste parce que c’est très beau. Et Régal aussi parfois, parce que les magasines de cuisine se dévorent avec les yeux. Mais finalement le seul que je lis du début à la fin, et qui me fait pousser des petits cris de joie, c’est le Marie-Claire Idée chez mes parents. Oui.

Capture d’écran 2015-02-20 à 12.04.16

Mais bon si je raconte tout ça, c’est pour vous faire une petite transition, du style « Mais ça c’était avant ». Parce que depuis quelques jours vous avez sûrement pu le voir sur les blogs créations, la publication Néerlandaise Flow est désormais traduite en français et disponible dans nos kiosques. Mais qu’est ce donc ?

Capture d’écran 2015-02-20 à 12.02.59

C’est un magasine qu’on garde, déjà parce qu’il est très beau. Les illustrations sont folles, les photos soignées, et vous trouverez d’ailleurs 4 intercalaires un peu plus rigide que vous pouvez détacher pour mettre sur vos murs. Beaucoup de jolies citations inspirantes. D’articles originaux. Et puis des idées pour positiver. Et je trouve que c’est une trèèèès jolie réussite.

Capture d’écran 2015-02-20 à 12.03.43

En plus de ça, c’est une gentille publication qui vous offre des cadeaux, une petite guirlande de fanion en papier réversible et un cahier au visuel vintage.

Capture d’écran 2015-02-20 à 12.04.04

Du coup, je suis conquise et je serais au taquet pour la prochaine publication ! Et j’espère que ça vous aura donner envie d’investir dans ce petit ! Disponible pour 6,95€.

fox signature

Bibliothèque // Le Cas Stephanie Perkins

Coucou les Madeleines !

Un truc dont je ne parle pas follement ici, ce sont les bouquins. Et pourtant, j’en ai des choses à dire. Alors on va commencer par une introduction racontage de vie et ensuite ce sera le vif du sujet.

transition

Intro Racontage de Vie.

J’aime les livres. Voilà, c’est dit. Depuis que je suis toute petite je suis une lectrice avide, avec une bibliothèque conséquente. Et puis je lis pleins de choses diverses et variées et dès que je vois une séquence de mots, je me dois de le lire, que ce soit une pub toute pourrie ou un bouquin de 2000 pages. Et puis depuis que j’ai un iPhone, j’ai découvert les joies des ebooks. En anglais, parce que 1) j’aime l’anglais, 2) pas d’attente de traduction et ça c’est juste merveilleux, 3) donc plus de choix pour les bouquins un peu obscur qui ne sont pas traduits et 4) un bouquin en VO, c’est plus authentique. Comme en plus j’ai fait des études littéraires et puis des études d’anglais, autant le dire, la lecture, c’est mon truc. Et si je vous dis ça, c’est parce que parfois j’ai des petits coups de cœur littéraire qui sont pas forcément très glorieux mais qui valent le détour.

transition

Le coup de coeur du jour, c’est une auteur, Stephanie Perkins, une américaine spécialiste en Young Adult. Alors pas de jolies photos de couvertures de livres, juste parce que j’ai lu tout ça en eBook. Mais parlons en.

La star du jour donc, n’est pas hyper prolixe, puisque vous ne trouverez que 3 livres et demi d’elle. 3 livres et une nouvelle en fait.

Commençons par la nouvelle, qui est issue de My True Love Gave It To Me, un recueil de 12 histoires à l’esprit Noëlleux. Elle s’appelle It’s A Yuletide Miracle, Charlie Brown et c’est clairement trop cool comme nouvelle. Je ne vais pas en dire plus, juste parce que c’est une nouvelle donc j’en dirais forcément trop, mais c’est une jolie histoire, avec des très bons dialogues, et clairement une preuve du talent de Perkins qui arrive très vite à nous poser un décor, des personnages, une histoire. En plus les deux couvertures sont hyper belles et rien que pour ça je les veux en paperback …

Mais là où vous pourrez vraiment vous plonger dans les oeuvres de Perkins, c’est avec la série Anna and the French Kiss. Vous grincez des dents avec le titre ? Je suis la première d’accord, parce que je suis une râleuse et les trucs romantiques cuculs la pralines c’est pas vraiment mon délire. Sauf qu’ici, c’est vraiment sympa. Pour plusieurs raisons. Déjà, Perkins est trèèès bonne pour les dialogues, qui sont toujours dynamiques, utiles et réalistes. Ensuite je trouve qu’il y’a toujours des petites répliques piquantes et drôles qui m’ont fait m’exclafer plusieurs fois. Pour les personnages, j’aime beaucoup le fait qu’ils soient variés, humains et surtout pas forcément trop stéréotypés adolescents d’une comédie romantique (bon je pense notamment à Lola And The boy Next Door ici). Et moi qui normalement ne supporte pas les narrations à la première personne, je trouve qu’elle s’en sort plutôt bien.

Un truc qui me déplaît aussi fortement normalement, c’est les histoires d’amour sans scénarios de fond. Là Perkins casse mes idées reçues puisqu’il n’y a pas de longueurs dans l’histoire, tout s’enchaine, sans pour autant avoir l’air trop rapide. Et puis c’est mignon. Genre Isla and The Happily Ever After, c’est hyper mignon mais c’est super, j’ai rarement autant aimé une histoire d’amour, c’est trop merveilleux. Le schéma est différent de celui des deux premiers et c’est vraiment l’histoire d’adolescents qui se découvrent eux même et c’est criant de vérité. Je crois que j’ai envie de le relire. Et c’est dire.

Capture d’écran 2015-02-06 à 18.34.56

L’idée qui me plaît aussi, c’est de ne pas faire 3 tomes sur la même histoire d’amour, parce que je trouve ça nul (et surtout loooong. Là je vise After, où le livre qui m’a fait perdre mon temps). Ici, c’est trois tomes avec des personnages que l’on retrouve d’un livre à l’autre et c’est bien, parce que du coup on les connaît déjà un peu et on suit leur histoire, tout en ayant un véritable renouveau. Bref c’est mignon, c’est bien écrit, c’est différent et ça vaut le coup !

Bon alors bien sur, tout ça, c’est très objectif et je ne vous en voudrais pas si vous pensez que c’est enfantin/mal écrit/sans intérêt/tout ça tout ça. Mais voilà, j’ai aimé et je suis ravie d’avoir acheté ces 4 eBooks.

Des recommandations ?

 fox signature